Des pentes domestiquées

Sur un terrain en pente douce, parsemé de bosquets, cette construction de 200 m² en plain-pied sur un sol argilo calcaire instable et peu porteur n'était pas chose aisée. Après un important travail de terrassement et de fondations, la maison déroule ses trois modules sur un seul gradin et reste à l'avant comme à l'arrière sur le même niveau que son environnement.